Tuesday, September 15, 2009

VRRA - Course 4 - Runway Romp à l’aéroport de North Bay, ON (12-13 septembre 2009) par Daymz #173

C'est la dernière course de la saison VRRA. Il s'agit donc de la ronde 4, le Runway Romp, qui se déroule à l'aéroport de North Bay, Ontario.

Premièrement: North Bay, c'est loin. Il s'agit de 600 kms aller, même chose retour. Environ 200 kms d'autoroute (417 jusqu'à Ottawa), et le reste est une route à une voie (17). Deuxièmement: c'est une piste d'aéroport... en fonction. Il n'y a aucun aménagement (pas de douche, pas d'électricité), on a quand même heureusement droit à un réservoir d'eau pour se laver les mains et des toilettes chimiques. Yééé !

Pour ces deux raisons, Julie ne m'accompagne pas, je la comprends. J'ai hâte et en même temps, je redoute un peu cette course puisque la piste a la réputation d'être très maganée.

La gang des Déficients Racing décolle tôt le matin du vendredi 11 septembre (à 5h) pour éviter le trafic. Moi, je vais faire le voyage avec Claude, et on décide plutôt de partir vers 9h30. Claude roule bien et on arrive plus tôt que prévu à North Bay, vers 16h. Heureusement qu'on est montés ensemble, le trajet a paru bien moins long et beaucoup moins plate !

L'horaire de la fin de semaine est le suivant:

Samedi:

  • 2 sessions de pratique de 8h45 à 10h45

  • Qualifications P4-F3 de 15h55 à 16h20


Dimanche:

  • 2 sessions de pratique de 8h45 à 10h45

  • Course Challenge P4 (12 tours) de 11h00 à 11h30

  • Course FInale P4-F3 (10 tours) de 11h55 à 12h20


Autrement dit, on va être sur la track presque toute la matinée dimanche matin, et rien l'après midi. Ça a l'avantage qu'on va pouvoir paquetter toutes nos affaires tranquillement, mais ça va être très exigent physiquement d'avoir autant de temps de piste (qui de plus est, des courses) en aussi peu de temps.

En arrivant sur le site, on dépaquette et on s'installe.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Il est environ 18h et on décide d'aller marcher la track avant de souper. La première chose qui est évidente, c'est magané pas qu'à peu près. Non, mais, Ste-Croix, c'est le gros luxe à côté du Runway Romp: des bosses à n'en plus finir, même chose pour les trous, des craques larges comme un 1$, du gazon qui pousse dans l'asphalte, et j'en passe. La piste est aussi configurée de sorte que c'est un festival du accélère et freine en fou. Il y a peu de courbes où dépasser. Le straight avant l'épingle, et le virage lui même, sont extrêmement étroits. Le revêtement est parfois en béton, parfois en asphalte, parfois en ciment, parfois en «stuff de réparation de craques» tellement il y a des fissures (et on pourraît rajouter: parfois en sable et/ou en gazon!). Bref, ça va être vraiment spécial.

Le souper est plein d'apréhensions, le mot d'ordre est: «Objectif: finir la fin de semaine sans planter». Dom vise encore plus haut: «Ne pas planter et arriver au moins 6è à la course P4F3 pour gagner le championnat».

Il a fait beau aujourd'hui, mais la nuit s'annonce plus fraiche. On a perdu pas mal de degrés pendant le souper et il fait plutôt frais. Après avoir tech'er nos motos, le souper, quelques bières et rires, on va se coucher.

On se lève samedi matin, le temps s'annonce beau. Un déjeuner vite fait, une toilette selon les moyens à disposition, et c'est le Rider's Meeting. La VRRA décide d'envoyer les sidecars en premier pour tenter de nettoyer la piste (la veille durant notre track walk, on avait spotté plusieurs endroits avec du sable, des billes de sandblast, et autres débris indésirables). Dom, Séb et Sébas s'en vont dans la pratique des rapides, et Claude et moi dans les moyens.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Après 2 tours, notre pratique est annulée à cause d'une chute et d'un drapeau rouge. S'en suit la deuxième pratique. Ça va très bien et je roule à 1m16.1s.

Cliquez pour agrandir

Notre prochain temps de piste est en fin d'après midi, vers 16h, pour les qualifications P4-F3. On en profite donc pour discuter, se promener, regarder les autres en piste, mesurer leurs temps. On regarde en particulier la qualification des P3-Light avec Lee Newbury et David Côté qui se sont livrés une course folle toute l'année: ils sont toujours roue dans la roue dans toutes les courses et toutes les pratiques. Ils sont aussi à égalité dans les points et indissociables car ils ont tous deux le même nombre de 1ères positions, de Pole Position, etc. Le gagnant de leur course sera donc couronné champion ! Lee mène les qualifications, mais le pire se produit. Il perd le devant au freinage dans l'épingle (virage 8). Heureusement, il n'a rien et la moto est réparable, mais il partira dernier sur la grille de départ...

En attendant les qualifs, je me demande comment je pourrais faire pour améliorer mes temps. À mes deux précédentes courses, il y avait toujours un ou plusieurs trucs que je voyais: prendre tel virage plus rapidement, ne pas freiner, ou freiner plus tardivement. Mais là, je ne vois pas trop clairement quoi faire pour diminuer mes temps.

C'est finalement le temps des qualifs. Je pars sur la 5è ligne, en 16è position.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Comme à mon habitude, je ne réussis pas très bien mon départ. Peu importe, c'est parti ! Je roule sensiblement au même rythme que lors de la 2è pratique, et je me bats encore avec mon compétiteur #103 de Mosport, un gars super sympathique, Dave Mascioli. Encore ici, on est du même calibre. Il m'a battu sur le départ mais j'arrive à le dépasser quelques tours plus tard, et on se livre une lutte chaude jusqu'à la toute fin.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

J'arrive à remonter quelques positions pour être dans la roue arrière de Gary Holden (#401), un gars avec qui François Cha0s s'est battu à Mosport. Il a beaucoup plus de moteur que moi, mais je suis plus rapide dans les courbes. Au dernier tour, je suis dans sa roue arrière en quasi permanence mais je n'arrive pas à le dépasser. C'est le virage 9, le dernier avant le front straight et la ligne d'arrivée. Je tente de le passer par l'extérieur et je sens que ça va réussir mais j'ai eu un mauvais contrôle des gaz et j'ai relâché un peu trop pour pouvoir le passer. J'aperçois une zone noire dans mon champs de vision gauche, c'est Dave #103 qui en profite pour essayer de me passer... noooonnn. Je redonne le gaz en sortie de courbe et je donne tout ce que je peux. Je n'aurai pas réussi à passer Gary #401 (il me manquait quelques centièmes) et Dave #103 était aussi proche de moi que moi de Gary. Quelle fin de course chaude !

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Je n'ai cependant aucune idée à quelle position j'ai terminé. Et on attend donc que les résultats soient affichés. Séb et Dom sont là en premier et me demandent ce que j'en pense. Je ne sais pas trop. Et bien j'aurai finalement terminé 13è et j'ai de plus amélioré mon meilleur tour à 1m15.4s - je suis super content car j'ai non seulement été beaucoup plus smooth que dans la 2è pratique, mais en plus j'ai terminé 13è en gagnant 3 positions par rapport à mon départ.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

La journée est terminée. Avant de souper, on va remarcher la track avec David Côté et quelques autres, question de voir si on peut détecter de meilleurs lignes. La journée aura été bien remplie et après un bon repas, on part tous se coucher d'assez bonne heure. Ce n'est pas le cas de tout le monde, dans la tente, j'entends quelques personnes qui ont l'air d'avoir vraiment pris un coup de trop, dont un avec qui Dom & Yanie ont été pognés à parler pendant un bout de temps sans le vouloir !

Cliquez pour agrandir

Dimanche, je me réveille de bonne heure. Personne n'est levé. Je me prépare un bon café chaud en attendant le réveil de mes amis. La nuit aura été très fraiche, et le ciel n'est pas très accueuillant ce matin: gros nuages gris foncé. J'espère vraiment qu'il ne va pas pleuvoir.

On a une grosse journée devant nous. Un peu trop même. Pour cette raison, je vais suivre les conseils de Dom et ne faire qu'une seule des 2 pratiques. On aura ensuite 2 courses (une de 12 tours et une de 10 tours) presque back-to-back avec les pratiques, et le circuit est très exigent dû aux freinages de porc à presque chacune des 9 courbes du circuit.

Cliquez pour agrandir

Ma pratique est relax. Je roule plus lent que la veille avec 1m16.2s mais c'est encore plus smooth que la veille, c'est donc bien encourageant. On saute ensuite la deuxième pratique afin de se reposer. Dans mon cas, c'est surtout les avant-bras et les muscles des doigts qui me donnent le plus de fil à retordre: causé par les freinages intensifs au virages 1, 5, 8 et 9.

L'heure du Challenge P4 arrive rapidement. Pour se rappeler, le Challenge P4 est une course avec les motos de toutes cylindrées de la période 4 (1980-1990), c'est à dire autant les 400cc que les 600cc ou les 750cc.

Cliquez pour agrandir

La grille de départ est donnée en fonction de l'ordre d'inscription et je pars sur la 3è ligne en 11è position.

Cliquez pour agrandir

Pour une fois, je réussis un départ correct et je m'accroche autant que je peux au peloton de tête. Ça n'aura pas duré très longtemps :) Mais je suis sur mon élan et ça roule bien. Après quelques tours, un abruti a frappé les cônes dans le virage 7 et ceux-ci sont maintenant en plein dans la ligne de course. Quelle merdier, je réussissais tellement bien ce virage ! Un ou deux tours plus tard, une moto brise son moteur et verse son huile partout dans la ligne de course du virage 1, 2 et 3. Rien de moins ! Et ça glisse en tab... !! Durant la course, j'étais certain que mes pneus commençait à me lâcher car je sentais que ça glissait dans les autres virages. Finalement, c'était peut-être uniquement à cause de cette huile car je n'aurai plus de problème de ce genre dans la course finale.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Sébas la Résistance me passe, suivi de Séb RdKetchup. J'arrive à suivre ce dernier pendant un peu plus d'un tour, mais il finit par me distancer.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

La course est dure. J'ai mal partout aux avant-bras et aux mains, mais j'essaie de garder un bon rythme. Le #356 et moi se livrons un bon combat. Il me passe, je le repasse et je réussis finalement à le distancer. Quelques tours de plus et je passe finalement le drapeau à damier ! Enfin !! Bon, j'ai aucune idée de la position à laquelle j'ai terminé cependant !

Cliquez pour agrandir

Les résultats ont été affichés plus tard dans l'après-midi et j'ai été étonné d'avoir terminé 12è ! Mais encore plus étonné de mon meilleur tour à 1m13.7s !! Je n'en reviens pas !

Ah! Il y a quelques moments, je mentionnais que les cônes dans le virage 7 avait été déplacés sur la ligne de course par un gars que j'ai traité de moron je sais pas combien de fois dans mon casque... Ben, heu... c'était La Résistance ! Doh !!! :)

Notre prochaine course est dans 30 minutes et je ne vois pas comment je vais avoir l'énergie nécessaire. Le challenge de 12 tours m'aura tué. Heureusement, le temps que les marshalls nettoient la piste des traces d'huile aux virage 1-2-3 nous aura donné un peu plus de temps que prévu.

Cliquez pour agrandir

On retourne donc sur la piste pour la course Finale P4-F3. 35 pilotes sont inscrits. Je pars sur la 4è ligne, en 13è position. À ma gauche, mon chum Dave #103 et à ma droite, Gary Holden #401. Il faut absoluement que j'arrive à passer Holden sur le départ pour bien me lancer. On s'installe sur la grille et le départ est donné. Ça me surprend, mais j'ai pour une fois eu un très bon départ. Je réussis à me lancer en avant de Holden, objectif accompli. Dave #103 a cependant un meilleur départ que moi et me dépasse avant la courbe. C'est très serré ce premier virage avec autant de motos !! Je roule à un bon rythme, et effectue plusieurs dépassements, mais je n'arrive pas à dépasser Dave, on roule pareil en bout de ligne.

Cliquez pour agrandir

Après quelques tours, à la fin du front straight, juste avant le virage #1, je le vois abandonner la course... Problème mécanique: il a pogné quelque chose dans le pneu et doit arrêter.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Je continue ma course et livre un bon combat avec le #128, #73 et #233. Des gars qui pourtant je croyais hors de mon calibre complètement.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

La course est très serrée et je passe la ligne d'arrivée quelques fractions de secondes derrière le 73 et devant le 233.

Cliquez pour agrandir

Encore une fois, je n'ai aucune idée de la position à laquelle j'ai terminé. Entre les dépassements que j'ai effectués, ceux dont j'ai été victime, les lappers etc., je n'en ai aucune idée. C'est donc à mon étonnement le plus total que j'apprend que j'ai terminé 9è avec un best lap de 1m13.4s ! Alors que mon objectif était de terminer dans le top 15, j'ai réussi à me tenir dans le top 10.

J'ai donc été pleinement satisfait de ma fin de semaine, qui a surpassé mes objectifs, de loin ! Au contraire, je n'aurai même pas cru ça possible à vrai dire.

Quant à la piste, je dois avouer qu'elle n'était vraiment pas si pire que ça une fois habitué. Les bosses étaient là mais on ne les voyait presque plus et le circuit était vraiment le fun à piloter ! Je dirais même que j'ai plus aimé le Runway Romp de North Bay que Ste-Croix ! C'est un circuit qui d'apparence semble le plus pourri de la planète, mais qui est vraiment quelque chose à faire et à vivre. Et je ne parle pas des avions qui décollent et atterrissent pendant la course, ou criculent même sur la piste entre deux sessions !

Après ces deux courses, on s'est reposé un peu, on a dîné, puis on regardé les courses de P3-Light et de P4-F2. Dans le P3-Light, Lee Newbury (qui partait dernier à cause de son crash) a eu un départ canon et était rendu en 4è position après le virage 1 ! À la fin du premier tour, il a pris la 1ère position et a terminé la course ainsi. David Côté a lui donné un combat féroce avec Doug Andrich et a terminé 2è. Du côté P4-F2, Séb RdKetchup a lui aussi eu un départ canon et s'est placé en 2è position après le virage 1. Après 8 tours, la fatigue l'a cependant rattrapé et il a dû laisser passer le podium en se faisant malheureusement dépasser et en terminant 4è. Sa course a été super excitante et extrêmement stressante à regarder, on espérait tellement qu'il puisse conserver sa 2è place et avoir son premier podium.. Ce sera pour l'an prochain !

Après toutes ces courses, on a fini par paquetter nos affaires, se prendre une bonne bière bien fraiche et assister à la remise des médailles avec Dom et Séb Résistance sur le podium du P4-F3 (qui ont terminé 1er et 3è respectivement). On est ensuite reparti vers la maison en effectuant le maintenant traditionnel arrêt-souper, cette fois à Pembroke dans un East Side Mario. Le reste du trajet a été long et dur avec la fatigue, mais Claude a quand même conduit tout le long en s'assurant que tout le monde allait bien (discussions via talkie-walkie), quel stamina !

Je suis arrivé à la maison vers 2h et le temps de tout décharger et prendre (finalement) une douche, je me suis couché vers 3h30. Quelle fin de semaine ! Inutile de dormir que ça a bien dormis. J'avais une entrevue à 12h alors ça a été un peu cours ;) Pour bien finir la journée, BadPete m'appelle, on a un ami qui a sauté son pneu dans l'état de NY et est resté coincé là bas, alors je rejoins BadPete et on part le chercher. Un autre 4h30 de route à l'agenda, je crois que je suis maso ! LOL ! (Hey, V-Force, j'espère que t'es content, j'ai dit un «ami» sans préciser, personne saura que c'est toi comme ça, je suis fin hein !!! :P)

Toutes les photos sont prises par Marylène, RdKetchup et Yanie, avec les (c) respectifs. Merci beaucoup pour les super souvenirs !!

No comments:

Post a Comment