Sunday, March 7, 2010



(english version below)
Salon de la moto

Le Salon de la moto est maintenant derrière nous. Le kiosque de la VRRA qui était principalement occupé par des membres de l'équipe et 3 de nos motos sur les 5 motos exposées a attiré un bon nombre de personnes : potentiels participants ou spectateurs, nostalgiques et simples curieux. C'est avec grand plaisir que Maxpat, RdKetchup, Racerdude, TLRoldman, LaResistance, Erbisa, Daymz et moi même avons répondu aux nombreuses questions quant à l'organisation et aux fascinantes machines qui en font la fierté. Plusieurs venaient aussi partager les beaux souvenirs qu'ils ont eu avec des machines de cette époque. Bien sûr, le clou du kiosque (à part Pat qui était toujours aussi sexy sur son bicycle à pédales, euh, son 125 2 temps) était la magnifique Norton Commando 750 1973 portant le numéro 649. Elle a attiré les regards et les sourires tout au long du salon... Mais de plus en plus de gens dans la trentaine ou quarantaine étaient aussi attirés par le Honda NT 650 Hawk de TLRoldman ou par mon FZR, des motos qui ont marqué leur jeune temps à eux.

Préparation pour la saison : testing dans 1 mois

Comme plusieurs membres de l'équipe se sont inscrits comme membres de la série R.A.C.E. en vue de participer au championnat conjoint "Vintage Challenge" avec la VRRA, nous allons pouvoir participer à la séance d'essais pré-saison qui aura lieu à Shannonville les 17 et 18 avril prochains. Ce sera une excellente façon de se dérouiller et de s'assurer que les motos sont en forme pour la première fin de semaine de course, qui aura lieu au même endroit les 4, 5 et 6 juin.

Pour ma part, j'entends parler avec mon expert en suspensions qui sera sur place. Je dois corriger un important problème de sous-virage que je ressentais dans le virage 1, qui est le plus rapide et le plus accidenté de tout le circuit Nelson. J'espère que le travail que j'ai fait faire cet hiver va m'aider à améliorer cette situation qui était franchement épeurante l'an dernier, lors de ma première course. J'ai appris cet hiver que le niveau d'huile dans mes fourches était trop haut, ce qui empêchait les suspensions de travailler progressivement. En effet, on m'a expliqué qu'une suspension en bon état doit se compresser rapidement sur les premiers centimètres de son débattement (soit à haute vitesse sur les droits et en en entrée de courbe, au freinage) et devenir de plus en plus dure vers la fin de sa course (soit à l'apex, lorsque les ressorts sont compressés par la force centrifuge). On veut que la moto se débatte librement quand elle est droite, mais on veut ensuite qu'elle soit plus stable et bouge moins lorsqu'elle est inclinée en courbe, pour demeurer précise et garder sa ligne. J'ai l'impression que les fourches ne pouvaient pas amortir les grosses bosses du virage 1 parce qu'elles étaient trop dures au départ. Je ne pouvais donc utiliser l'amortissement et la roue avant rebondissait, ce qui entraînait le sous virage... Ça et un problème de géométrie (arrière trop bas...) Bref, c'est mon diagnosqique de newbie et j'espère pouvoir améliorer cette situation un peu frustrante.

Mes notes me rappellent aussi un problème d'amortisseur arrière qui s'affaissait dans les virages 2 et 3 du même circuit (voir diagramme plus bas). Il s'agit de deux équerres à droite à moyenne (3e) vitesse. Comme le pavé y était plus lisse, je me permettais des virages plus appuyés, ce qui faisait ressortir la faiblesse de mon arrière train, additionné au fait que mes 210 lbs n'aidaient certainement pas à la situation. J'y ressentait donc un effet de "vague", un peu comme un bateau au gré des flots. J'espère que la reconstruction de l'amortisseur, le rafraîchissement des liquides et des gazes ainsi qu'un ajustement approprié vont contribuer à régler ce problème.

En rétrospect, ni l'avant, ni l'arrière ne fonctionnait ! (ce qui n'explique toutefois pas mes performances modestes, qui sont plutôt reliées à ma timidité/peur puisqu'il s'agissait de ma première course à vie) J'espère aussi que ces suspensions plus efficaces vont contribuer au problème d'usure prématurée des pneus que j'ai vécu l'an dernier. Bref, tout ça est quand même compliqué mais extrêmement intéressant pour quelqu'un comme moi qui commence lentement à apprivoiser ces concepts et à pouvoir apprécier les subtilités de cette science ésotérique qu'est le tuning de suspensions.

Finalement, mes notes font état de rapports de vitesse trop longs pour cette courte piste, faisant en sorte que tout ce qui se passe sur la piste après le virage 5 (l'épingle suivie de chicanes très serrées) devait être pris en première vitesse, ce qui rendait l'accélérateur très sensible, en plus d'exiger du moteur des révolutions élevées qui entraînait une importante hausse de la température du moteur lors de la course d'endurance. Cette section lente de la piste est favorable pour les dépassements en accélération ou au freinage, stratégie que j'ai utilisé avec succès à quelque reprises l'an dernier. Avec des rapports plus courts, j'espère pouvoir faire cette section en 2e vitesse tout en profitant de l'accélération pour faire du "fancy work" à basse vitesse et profiter de l'agilité du FZR.

L'an passé, mon meilleur temps se situait dans les 1.07.8. Mon objectif pour les tests serait de pouvoir rouler vers les 1.05 constant. Peut-être même un peux mieux en situation de course, mais on verra. Avec des temps semblables je pourrais recroiser le fer avec Mike Burke et peut-être même essayer de suivre Blackbird, ce qui serait vraiment plaisant. Toutefois, il faudrait que mes temps s'améliorent grandement et que les leurs restent pareils à l'an passé... ils vont certainement s'améliorer eux aussi cette année Je vais donc tenter de rester réaliste et simplement de faire de mon mieux tout en revenant en 1 seul morceau. Ça va être un défi en soi, parce que l'an passé, la peur était très (trop ?) présente. Maintenant que j'ai survécu à ma première saison sans heurts, j'espère ne pas commettre d'excès de confiance... La course est un sport très mental et je dois me parler constamment pour gérer toutes les émotions/réflexions qui m'assaillent lors de ces périodes d'hyperactivité cérébrale.

Il ne me reste ensuite qu'à faire l'entretien de base : changement d'huile, de pneus (je vais rouler des scrubs de l'an passé pour les tests) et on est prêts pour le début de la saison Je commence déjà à en rêver... Il va aussi être temps de recommencer à pédaler pour ce remettre en forme après un hiver un peu trop sédentaire et quelques excès gastronomiques

Stay tuned ! Je vous reviendrai avec les résultats de la séance d'essais le mois prochain.


Montreal Bike Show

The Bike Show is now a thing of the past. The VRRA stand, mostly manned by members of our Team and 3 out of the 5 bikes exposed drew a very interested crowd : potential racers or spectators, fans with a certain nostalgia of the era or just curious people. It is with great pleasure that Maxpat, RdKetchup, Racerdude, TLRoldman, LAResistance, Erbisa, Daymz and I answered the many questions regarding our organization and the various machines that make it's pride. Many also came to reminisce the great memories they had on machines of a similar vintage. Of course, the piece de resistance of the kiosk was a gorgeous 1973 Norton Commando 750 bearing number 649. It attracted looks and smiles of almost everyone. But more and more people in their thirties and forties were also attracted by Claude's Honda NT 650 Hawk GT or by my FZR, motorcycles that marked their own era.

Pre-season testing in 1 month

Many team members also signed up for the R.A.C.E. superseries, as it will host three "Vintage Challenge" events in conjunction with the VRRA. We will be able to participate to the pre-season test day on April 17th and 18th. This will be a great way to prepare ourselves and to get the bikes dialed in for the first race of the season which will be held on the same premises, next June 5-6-7.

Personally, I intend to have a good chat with my suspension specialist that should be on location for the testing. I need to correct an important understeer problem I had experienced last year in turn one of the Nelson course. I hope the work I had done last winter will help me fix this rather scary situation. I learned this winter that the oil level was too high in the forks, which was forbidding them from working progressively. I was explained that good working suspensions should compress rapidly on the first centimeters of their travel (when going at high speeds on straights or when entering a corner on the brakes) and then become stiffer towards the end of
their movement (near the apex, when the springs are compressed by centrifugal force). We want the bike to move freely when upright, but then you need it to remain stable when cornering, to stay precise and on course. I am under the impression that the forks couldn't absorb the bumps of turn 1 because they were too hard at first. This would make them loose their bump soaking capabilities and make the front wheel jump, making the bike run wide. This and a geometry problem, with the rear of the bike being too low. Well, at least, this is my newbie diagnosis and I hope to be able to correct or improve this frustrating situation.

My notes also mention an issue with the rear of the bike squatting in turns 2 and 3 (see track layout) which are two medium (3rd) speed right hand corners. The pavement is smoother and I could reach leaner angles and g forces, revealing the weaknesses of my rear end, added to my hefty 210 pounds. I could feel the bike wallowing like a boat on waves. I hope the rebuilt I had done and proper dialing will help this issue.

In retrospect, neither the front nor the rear worked correctly ! Of course, this doesn't explain my modest performances that are rather related to the fear of my first ever race). I also hope this will help the tire wear issue I have experienced last year. Anyways, all of this is rather complicated but extremely interesting for someone like my who's slowly beginning to understand the various concepts involved and to appreciate the subtleties of the esoteric science of suspension tuning.

Finally, I also had notes of gearing the bike too long for such a short track, having to use 1st gear in the slower section of the track, after turn 5 (a hairpin followed by tight chicanes), which would make the throttle very twitchy, as well as requiring the engine to overrev and making the engine run very hot. During the endurance race. This slow section of the track is perfect for passing at low speeds, during acceleration or braking, something I often did last year. With shorter gearing, I should be able to use 2nd gear and take advantage of the FZR's agility to do some low speed "fancy work".

Last year, I had a best lap of 1.07.80. This year, I'd be happy with a steady 1.05 if all goes well, maybe even better in race situations. With similar times, I could be able to dice once again with Mike Burke or even try to follow Blackbird, which would be a lot of fun. My times would need to improve greatly and theirs, remain the same. I will try to stay realistic and simply do my best and not crash. This is a challenge all by itself because, last year, I had fear to keep my head cold. Now that I survived my first year incident free, I hope not to be over confident. Racing is a very mental sport and I have to consistently speak to myself to deal with all the emotions/thought that rush through my head in these periods of cerebral
hyperactivity.

The rest of the preparation work is just basic maintenance : change of oil, tires (I will be using scrubs for the testing day) and will then be ready for the new season ! I'm already dreaming about it. It will also be time to start pedaling to get back in shape after a long and quite inactive winter and some gastronomical excesses.

Stay tuned ! I'll be back with the testing results next month.

No comments:

Post a Comment