Monday, June 7, 2010

Race report, VRRA round 1, Shannonville

Désolé pour le manque d'updates durant le weekend, disons qu'on a été assez occupé, mais en gros ça a été un superbe weekend.

Vendredi, course d'endurance de 2h. Mon FZR a des problèmes de surchauffe.  Je croyais régler le problème en enlevant la belly pan, mais malheureusement ça chauffait encore un peu.

Mon équipe, HR-CEB et moi avons prévu faire des relais 30-60-30, donc moi pour les premières 30 minutes, C-E pour les 60 minutes suivante, et moi pour les 30 dernière. Ça nous aurait permit de ne faire que 2 pit-stops, tout en respectant la limite de 1h maximum de track time par coéquipier.

Finalement on a fait 30-45-30-15, donc un arrêt supplémentaire. Si on compte environ 1 à 2 minutes d'extra pour un arrêt, ce pit-stop additionnel nous a probablement couté la 3è place dans la course d'endurance.

L'équipe de ChaosExpanding a malheureusement été victime d'un crash, qui aura coupé court leur course. Les dommages à la moto étaient limités, mais malheureusement le coéquipier de François, son cousin Nelson, s'est cassé un doigt.

L'équipe de Racerdude et Maxpat82 ont gagné la course, grâce à leur stratégie 60-60, et aux lap-times incroyables qu'ils ont maintenu tout le long. Dominic a entre-autre enregistré son meilleur tours lors de son 50è tour.

Les autres équipes déficient racing ont également très bien fait. Damien et son partner MononcMathieu terminant juste derrière mon équipe, mais dù à leur stratégie d'arrêts et non pas à leur vitesse en piste. LaResistance et son partner Yvan se sont classé juste derrière l'équipe de Damien.

Samedi fut également une superbe journée côté météo. Après quelques problèmes administratifs de grille de départ pour notre course de qualification de P4F3, je m'élance finalement de l'avant dernière ligne de la deuxième "wave" de départ.

Mon but premier pour cette course de 8 tours est de dépassé suffisamment de riders pour pouvoir partir sur la première ligne pour la course finale du dimanche. Je dois donc dépasser environ 15 courseurs.

Après quelques tours, je me retrouve en bataille avec Mike Burke, membre honoraire du Déficients Racing Team, également sur un FZR 400. À la sortie du virage, je vois un autre courseur se crasher assez solide, quelque mètres devant nous. Au passage suivant, nous recevons le drapeau de mi-course, et à la sortie du virage 3, je réussi à passer Mike. Malheureusement, au virage 4 nous recevons le drapeau rouge, et la course est arrêtée.

Comme la mi-course a été atteinte, le résultat est donc final, et au dernier passage du start-finish line j'étais encore derrière Mike. Je suis donc classé 19è, soit premier de la deuxième wave pour la course finale

Fait à noté, suite à la course d'endurance, mes pneus étaient complètement détruit sur le côté droit, particulièrement l'arrière.  Puisque le seul distributeur de pneus Bridgestone (les seuls qui font encore ses arrières 18" dont nos FZR ont besoin) ne trouve pas pertinent de se déplacer pour les weekends VRRA, moi et Damien étaient plutôt mal prit pour nos courses de samedi et dimanche.  La meilleur solution que l'on a trouvé fut de faire envoyer par autobus 2 sets de slicks que Damien avait chez lui, mais même cette option de nous donnait une solution que pour le dimanche.  Nous avons donc utilisé une solution de "pauvres" pour le samedi, cet à dire tourner notre pneu arrière de sens, même si c'est un pneu directionnel, et que généralement c'est une chose à éviter.

Dimanche matin.

Le déluge.  Il a plu pratiquement toute la nuit, ça continue pour encore plusieurs heures, il fait 11 degrés, et il vente.  Étant donné les conditions, on se lève juste à temps pour le riders meeting, puis on retourne au chaud.  François, Damiens et Seb décident d'aller essayer les pneus de pluis dans la pratique du matin, moi et Dominique choisissons plutôt de rester au chaud dans sa roulotte et d'écouter un film.  Notre course est la dernière de la journée, normalement aux alentours de 3h30~4h PM, et les prévisions météo annoncent un dégagement en après-midi.

N'aillant pas de roue arrière de spare, je dois décider si je vais monter un pneu slick ou un pneu de pluie sur ma roue arrière, et bien que je pourrais monter immédiatement mon nouveau slick sur ma roue avant (aillant déjà un spare avant monté avec un pneu de pluie), la perspective d'aller faire l'opération à pluie glaciale ne me semble pas très attirantes.  Je prends donc la chance d'attendre à 12h30, et comme on a prévu (en passant toute la matinée à regardé les radars météo sur internet, thank you WeatherBug), la pluie fini par s'arrêter.

Course folle pour démonter mes roues, changer les pneus pour mes slicks neufs, remonter le tout, et m'habiller pour être prêt à temps pour ma course.  Heureusement pour moi, Dominic qui est déjà prêt côté pneu me donne un coups de main, et je suis prêt à temps.

Pour une raison que j'ignore, j'ai été bumpé d'une place sur la ligne de départ, et part donc dernier de la première wave, ce qui est une excellente nouvelle.  Ultimement, ça sera sans importance car suite au désistement de plusieurs courseurs (probablement à cause de la température du matin), le départ aura finalement lieu en une seule wave.

Je prend donc place à l'extérieur de la 5è ligne, au côté de Mike Burke, mais malheureusement sans l'avantage de mes tires-warmers (avec les quelques goutes qui tombaient encore, et le manque de temps, je ne les ai pas installé), sur des pneus neufs non scrubbés, et avec un frein avant qui semble totalement inefficace.

Je connais malgré tout un bon départ et premier tour, et me retrouve derrière François qui partait 5è.  Je le suis quelques tours pendant qu'il est coincé derrière le Hawk GT de Galloway, mais une fois qu'il passe celui ci, je le perds de vu.

C'est ensuite à moi à devoir se battre pendant plusieurs tours pour dépasser Galloway, et une fois fait, j'enregistre finalement mes 2 meilleurs tours du weekend (dans les 1:03), malgré que je n'ai plus de force dans la main droite et par conséquent réussi péniblement à freiner au bout du back straigth.

Le tour suivant, je dois sauter sur les freins au virage deux en essayant de passer un lapper, et j'évite le désastre de justesse.  Ça m'a par contre couter 1.5 secondes, et je recommence à entendre le grondement du Hawk derrière moi.

Je prends alors des lignes ultra-défensive pour le reste du tour, je me retourve wide dans le virage 6 (le dernier gauche), mais personne ne passe, et je réussi à protéger l'intérieur au 7.  Mais j'entends le bourdonnement du v-twin qui tempte par l'extérieur, et quand je mets les gaz, le moteur hésite, et je vois la roue avant du Hawk qui sort devant moi.

Mais à ma grande surprise ce n'est pas le 248, mais le 213 de Dominic, qui me prends un tour, et va chercher le drapeau à damier (en écrasant en passant le records du tours OVERALL de la VRRA à Shannonville).  En dépassant Calloway dans le 4, et en attendant le 7 pour me passer, il a agit en buffer et m'a aidé à protéger ma 7è place.

Une superbe course, et je dois féliciter tout mes coéquipiers, Dominic pour sa victoire, Patrick pour sa 3è place, Sébastien sa 4è, François la 5è, et Damien la 12è.

Vidéo à venir.

No comments:

Post a Comment